Le diabète : la première cause d’amputation

Le diabète : la première cause d’amputation

Parmi les maladies chroniques, le diabète touche un grand nombre de personnes. Cette maladie métabolique provoque une glycémie élevée qui peut être dévastatrice. Découvrez pourquoi elle est devenue la principale cause d’amputation.

Le diabète : causes et facteurs de risque

La maladie est principalement causée par un dysfonctionnement du métabolisme de régulation de l’insuline dans l’organisme. Ce qui entraîne un excès de sucre dans le sang. Deux types de la maladie sont récurrents. Le diabète de type 1 dit insulinodépendant et le diabète de type 2, non insulinodépendant. Le diabète insipide et le diabète gestationnel sont des formes rares de la maladie. Le diabète insipide est caractérisé par l’impossibilité de concentrer les urines. Quant au diabète gestationnel, il peut être uniquement contracté par les femmes pendant la grossesse.

Les facteurs de risques liés au diabète sont de deux ordres : les facteurs génétiques et les facteurs environnementaux ou géographiques. Le tabagisme, le manque d’activités physiques, l’hypertension artérielle, la dyslipidémie, l’obésité et le surpoids favorisent la maladie. De même, une alimentation déséquilibrée, l’alcoolisme et le syndrome métabolique sont également des facteurs de risque.

Pour le diabète gestationnel, c’est surtout une grossesse tardive, des antécédents personnels à ce type de la maladie et un IMC élevé qui sont les facteurs prédominants. Notons que le risque d’avoir un diabète de type 1 est élevé chez les enfants et les adolescents.

Le diabète : symptômes et diagnostic

Un taux élevé de sucre dans le sang peut être le premier signe du diabète. Ensuite, il y a les symptômes comme :

  • une soif intense,
  • une sensation de fatigue et de fébrilité,
  • des mictions urinaires fréquentes,
  • la présence de cétones dans l’urine,
  • la perte de poids sans régime.

Les plaies à guérison lente, la récurrence des infections de la peau, des gencives ou du vagin sont à considérer aussi. Une vision floue, les changements d’humeur et l’irritabilité sont par ailleurs des symptômes du diabète.

Le diabète gestationnel et le diabète de type 2 sont asymptomatiques. Le test A1C ou un test de glycémie sont utilisés pour diagnostiquer la maladie.

Le diabète : moyens de prévention

Plus de 5 % de la population française suit un traitement médicamenteux contre le diabète. Cependant, consommer des aliments sains (fruits et légumes) et avoir un temps quotidien d’activité physique (30 min de vélo ou de marche) vous préservera du diabète. Vous devez aussi éliminer de votre alimentation les glucides raffinés et les gras saturés. Si vous êtes en surpoids (par exemple 90 kg pour 1,6 mètre), perdre environ 7 % de votre poids peut réduire vos risques d’avoir du diabète.

Pourquoi le diabète est la principale cause d’une amputation ?

Les complications qui découlent du diabète entraînent souvent des problèmes de santé irréversible. Si vous négligez le traitement de la maladie, elle peut endommager vos nerfs et rendre vos pieds insensibles. Quand une personne atteinte du diabète se blesse, la maladie ralentit la guérison de la plaie. Ce qui favorise la gangrène. La seule manière d’éradiquer le mal est l’amputation. C’est ce qui fait du diabète la première cause d’amputation.

Utilisez les prothèses APO Orthopédie quand cela est nécessaire

Après une amputation qui nécessite l’utilisation d’une prothèse, consulter un spécialiste en orthopédie est la première chose à faire. Le cabinet APO (Appareillages Prothèses Orthopédiques) propose une gamme complète et spécifique de prothèses. Nous proposons des appareillages pour les membres supérieurs, inférieurs et des prothèses bioniques pour les genoux.

Nos appareillages sont en fibre de carbone résistant ou en tube d’alliage. Les classes I, II et III des pieds articulés à restitution d’énergie sont aussi disponibles chez nous. Deux catégories de prothèses tibiales sont proposées. L’endosquelette est le plus utilisé, facile à réaliser et très rigide. Il a un tube de jonction qui le relie au pied. L’avantage de ce type d’appareillage est qu’il est simple à réaliser et aisé à retoucher.

La prothèse exosquelettique est moins utilisée. Sa réalisation est délicate et il est plus difficile de la retoucher. C’est une prothèse creuse et faite en un seul tenant d’emboîture/mollet/pied. Nous proposons aussi des prothèses fémorales très pratiques au quotidien.

Comment entretenir ses semelles orthopédiques ?

Comment entretenir ses semelles orthopédiques ?

Les semelles orthopédiques font partie de votre quotidien dès que vous commencez à les porter. Pour qu’elles puissent être fonctionnelles et avoir une bonne durabilité, vous devez les entretenir régulièrement. APO Orthopédie vous donne des conseils pratiques pour réussir l’entretien de vos semelles orthopédiques.

L’importance d’un entretien régulier pour vos semelles orthopédiques

En général conçues pour durer 12 à 18 mois, vos semelles orthopédiques peuvent se dégrader plus vite si vous les négligez. Elles deviendront également un nid de bactéries si vous ne les entretenez pas. Cela augmente le risque d’infections cutanées dont vous pouvez souffrir. Enfin, faute d’entretien, les semelles orthopédiques peuvent dégager des odeurs désagréables.

Utilisez de l’eau savonneuse ou des lingettes désinfectantes

L’utilisation de l’eau savonneuse est la méthode la plus simple pour entretenir une semelle orthopédique. Vous aurez besoin d’un savon doux à pH neutre et d’un récipient d’eau tiède. Frottez les semelles avec une éponge imbibée d’eau savonneuse et essuyez-les après rinçage. N’oubliez pas de les sécher à l’air libre avant de les porter à nouveau.

Vous pouvez également utiliser des lingettes ou des sprays désinfectants pour éliminer les mauvaises odeurs et les bactéries qui s’accumulent sur les semelles. Si vous optez pour les lingettes, il suffit de frotter les semelles avec ces dernières. L’utilisation du spray est également facile, puisqu’il faut l’appliquer sur les semelles et les laisser sécher à l’air libre.

Utilisez le bicarbonate de soude ou de l’alcool à brûler

Le bicarbonate de soude absorbe les mauvaises odeurs et les impuretés. Il vous suffira de laisser vos semelles dans un récipient et de les recouvrir de bicarbonate de soude. Laissez-le agir pendant quelques heures, retirez les semelles et secouez-les pour enlever les résidus du bicarbonate de soude.

Si vous décidez plutôt d’utiliser de l’alcool à brûler, vous devez le mélanger à de l’eau en quantités égales. Mettez ce mélange dans un pulvérisateur et vaporisez la solution sur vos semelles orthopédiques. Avec cette méthode, les autres parties de la chaussure peuvent être également nettoyées. Vous pouvez aussi utiliser le vinaigre blanc distillé de la même manière. N’oubliez pas de sécher les semelles à l’air ambiant après avoir utilisé ces méthodes de nettoyage.

Entretien des semelles orthopédiques, les erreurs à éviter

Pour que vos semelles orthopédiques puissent avoir une bonne durabilité, évitez d’utiliser des solvants pour les nettoyer. Il peut s’agir de solvants à base d’éther, d’acétone ou de trichloréthylène. Ne plongez pas vos semelles dans l’eau, et évitez qu’elles soient en contact prolongé avec l’eau de mer.

Pour sécher les semelles orthopédiques, ne les placez jamais près d’un radiateur, à proximité d’une cheminée, ou dans un sèche-linge. La chaleur de ces équipements déformera vos accessoires orthopédiques.

Pourquoi choisir vos semelles orthopédiques chez APO Orthopédie ?

Pour tous les âges, les semelles orthopédiques que nous mettons à votre disposition font partie des plus personnalisées et confortables que vous pouvez vous offrir. Nos semelles par éléments et celles qui sont thermoformées répondent à de nombreux besoins. Elles participent à la correction des déséquilibres, compensent les anomalies du relief plantaire et soulagent les appuis plantaires douloureux. Notre équipe d’orthopédistes-orthésistes expérimentés est à votre service pour vous accompagner dans la réalisation de vos semelles sur mesure.

Les types de chaussures adaptées à vos semelles orthopédiques

Les types de chaussures adaptées à vos semelles orthopédiques

Le port de semelles orthopédiques permet de réduire les douleurs au pied et améliore le confort à la marche. Très pratiques pour les personnes qui souffrent de déformations du pied, ou d’inégalités de la longueur des pieds, elles ne doivent pas être portées avec certaines chaussures. Voici les recommandations de APO pour choisir les chaussures les plus adaptées à des semelles orthopédiques.

Les chaussures à privilégier pour le port de semelles orthopédiques

Vous pouvez porter les semelles orthopédiques avec de nombreux modèles de chaussures. Dans la majorité des cas, si vous êtes prêt à faire quelques petites concessions, elles n’auront donc aucun impact sur votre style vestimentaire si vous aimez prendre soin de votre look. Vous pouvez porter vos semelles orthopédiques avec des baskets, chaussures de sécurité, chaussures ouvertes…

Par conséquent, que vous soyez un artisan du BTP ou un travailleur sédentaire, vous pouvez porter aisément une orthèse. Vous pouvez également en porter dans vos chaussures de sport si vous faites régulièrement du jogging, allez à la salle de fitness… Peu importe votre âge, vous pouvez avoir des semelles orthopédiques adaptées à vos besoins si vous faites appel à des experts comme APO.

Il existe cependant des chaussures qui sont incompatibles avec les semelles orthopédiques. Il s’agit principalement des chaussures avec des talons supérieurs à 6 cm, des espadrilles, des sandales d’été… Les chaussures de ville ne sont également pas adaptées au port d’orthèses. À ces contre-indications spécifiques, il faut ajouter que toutes les chaussures dans lesquelles une semelle ne pourra être correctement maintenue ne sont pas recommandées.

Quels types de semelles orthopédiques choisir ?

En réalité, il revient au spécialiste de vous conseiller les semelles orthopédiques adaptées à vos besoins. Pour cela, il prend en compte les douleurs dont vous souffrez, vos activités quotidiennes, votre âge, votre poids et d’autres paramètres pour faire des recommandations personnalisées. Chez les orthopédistes, vous pouvez obtenir des semelles orthopédiques :

  • classiques,
  • par éléments,
  • monoblocs,
  • de confort,
  • pour les affections épidermiques,
  • thermoformées.

Les matériaux qu’un orthopédiste-orthésiste peut utiliser sont l’EVA (Ethyle Vinyle Acétate), le PU (polyuréthane) ou le PE (polyéthylène). Une semelle peut également avoir un dessous en mousse, en liège ou dans d’autres matériaux. Il existe des modèles spécialement conçus pour les chaussures de ski, ou des semelles anti-froid, anti-odeur, pour pieds nus…

Faites réaliser vos semelles chez Apo Orthopédie

APO propose des semelles pour enfant, pour adulte et pour senior. Elles sont adaptées à de nombreuses situations : douleurs musculo-ligamentaires en cas de genu valgum, troubles de la marche, talalgie, déficience du capiton plantaire… Nous vous proposons des semelles réalisées dans nos ateliers par des professionnels expérimentés.

La fabrication de vos semelles thermoformées ou par éléments est précédée d’un examen podologique et d’une prise d’empreinte. Une phase d’essayage obligatoire nous permet d’ajuster chaque modèle à la perfection. Vous pouvez également compter sur notre équipe pour un suivi effectif. En cas de problèmes sur vos orthèses, vous êtes ainsi rapidement pris en charge.

Lymphœdème et cancer du sein

Le lymphœdème est un gonflement d’une partie du corps provoqué par le ralentissement ou le blocage de la circulation de lymphe suite à un traitement pour cancer du sein. Il s’agit d’un effet secondaire possible de tout geste ou traitement réalisé en cas de curage axillaire, exérèse du ganglion sentinelle ou de radiothérapie axillaire. Il est à distinguer d’un gonflement normal du sein, de l’aisselle ou des bras, qui peut survenir après une opération chirurgicale.

(suite…)

Le syndrome d’Ehlers-Danlos

Maladie réputée rare, le syndrome d’Ehlers-Danlos est une affection génétique qui provoque une anomalie du tissu conjonctif. Ce syndrome méconnu porte le nom de deux médecins dermatologues. Le docteur danois Edvard Ehlers en a formulé les premières recherches en 1899, avant que le médecin français Henri-Alexandre Danlos ne s’y intéresse à partir de 1908. Ces syndromes présentent différentes variantes : beaucoup des patients atteints souffrent d’une hyperlaxité des articulations, d’une peau très élastique ainsi que de vaisseaux sanguins fragiles. Toutefois, le syndrome n’affecte pas les capacités cognitives.

(suite…)

Attelles pour genoux

Porter une attelle pour genou est souvent nécessaire pour mobiliser son muscle et éviter des mouvements d’articulation trop importants. Suite à un traumatisme substantiel du genou et avant un potentiel diagnostic médical, comme des radiographies, ou tout simplement à la suite d’une opération du genou, des attelles pour genoux adéquates peuvent s’imposer.

Deux cas de figure sont à distinguer : l’immobilisation peut être nécessaire afin d’éviter d’amplifier des séquelles d’une part, mais elle peut aussi se révéler indispensable dans le cas de la factorisation d’une cicatrisation en prévention d’une rééducation fonctionnelle.

(suite…)